Revue Trakt

La revue de l'art Posbrut et Néosingulier

Trakt, quadrimestriel de 70 pages couleur, vendu au prix de 10 euros frais de port non compris (4.80€) . Nous nous y consacrerons surtout à mettre en avant des artistes laissés-pour-compte, dans l'espoir qu'ils échappent ainsi à l'oubli ou à la confidentialité, et ne nous intéressent donc plus. La revue recherche principalement des rubriques traitant d'artistes de l'acabit susmentionné, avec des articles de 2500 à 5000 signes, sans se refuser d'accepter d'autres formats. Nous étudions également toute proposition de texte, poésie, nouvelle, tant qu'elle n'excède pas 5000 signes, ainsi que toute proposition de dessin, peinture, etc. Trakt est un projet de la Marque : CREARTE LAND

Les Traktoheditesho !

Revue Trakt 1

Jan Bardeau

Chacun cherche cet endroit, un peu, rarement, en quelques rêveries souvent, vite basculées par le rappel d'un quotidien plus terne qu'il ne devrait. Chacun aspire aussi, en cet endroit, au plaisir de la discrétion, peut-être de la timidité, d'une humilité frugale confortée par la générosité. Et cet endroit, dont le terreau est imaginaire, nous pouvons l'amener, précisément, au lieu même de notre exil, là où craquelle notre solitude, là où nous nous morfondons, en apnée intellectuelle, au cœur de la banalité...

Revue Trakt 2

Sébastien Russo

Le marchand de glace ne passe par chez nous, le facteur ne dépose plus le journal dans la boîte à lettre de bonne heure le matin, le laitier a vendu son âme à Nestlé. Vous pourriez m’accuser de dire n’importe quoi, c’est le contraire vous allez voir à quoi je veux en venir si vous continuez de lire ces lignes... 

Revue Trakt 3

Sébastien Russo

Chez Trakt, vous pouvez boire sans boire, et chanter sans les notes, sans la guitare, sous la douche...

Encore des heures à peaufiner, à communiquer pas trop, pas assez, bonne lecture à vous ! Et soyez Traktozen !

Trakt Punk, Rock, Arnosien tête de chien, et Dédémania ! Vive l’art brut !

 

Revue Trakt 4

Sébastien Russo

Le monde artistique a changé, il a pris un coup dans l’aile et ne me parlez pas d’ange. Par la même occasion, la liberté d’expression aussi, ben, oui ma petite Ginette. Quand on se lance dans cette aventure, on doit faire attention, on s’autocensure, ne pas brusquer l’un, ne pas trop remuer l’autre. Accrocher les mots, faire des images avec d’autres images, cela peut paraître facile, mais oui, ma petite Ginette! L’essence de l’art Brut et Singulier, c’est justement d’éviter ces rochers posés sur une route pleine d’embûches...

Revue Trakt 5

Sébastien Russo

Traditionnellement, les totems racontaient et conservaient le récit des événements historiques importants des familles, des clans. Un nouveau totem dans une collectivité était l'occasion rêvée pour organiser une grande fête. On invitait des centaines et même des milliers de personnes à y assister...

Revue Trakt 6

CharlElie Couture

Charge ensuite aux intellectuels, aux universitaires philosophes, aux sociologues esthètes, aux galeristes intelligents et aux critiques vendant leurs analyses, de se laisser aller à raconter et traduire au mieux avec des mots, les pensées et sentiments que l’œuvre leur inspire. Si les poètes sont ceux qui utilisent les mots plus vite qu’ils ne les pensent, les artistes sont ceux qui expriment en images ce qui est comprimé en eux avant que la raison ne mette de l’ordre dans tout ce fatras d’émotions. La peinture de Calvet est un chahut, un désordre plane, une écriture automatique, mais dans ce chaos apparent, on devine l’âme d’un homme généreux qui a dû mille et une fois réapprendre à vivre, Après que mille fois il soit mort.